HISTOIRE



1918-1939 : Les travaux de l'entre deux-guerres

1918-1939 :

Les travaux de l'entre deux-guerres

Après les grands travaux menés au XIXe et le renouvellement de l'habitat jusqu'à la Grande Guerre, les années 1920-1940 apparaissent moins productives. On note toutefois des aménagements de bâtiments scolaires, et un renouveau des chapelles souvent érigées en remerciement pour avoir été protégé pendant le conflit. Celui-ci génère également l'érection de monuments aux morts dont l'emplacement pose parfois problème.

Le style architectural de l'époque est influencé par les constructions balnéaires où se côtoient ossatures bis à l'anglo-normande et toitures à demi-croupes, pignons et grandes baies en façade.


L'entre-deux-guerres voit aussi apparaître de nouveaux chantiers scolaires.

Une ECOLE est élevée à FROMENTEL, hameau éloigné du bourg d'Alquines, entre 1932 et 1941, avec un logement pour l'instituteur. Ce bâtiment est élevé dans le style balnéaire de l'époque, caractéristique par ses toitures qui couvrent intégralement l'étage. C'est la marque de l'architecte Gustave Vandenbergue, auteur également de bâtiments scolaires similaires à la Wattine, hameau d'Acquin et à Wisques.



A ALQUINES, le monument aux morts fut réalisé par le marbrier Deschamps de Fruges, pour un coût de 5500 F. La commune disposait au départ de 5000 F, et souhaitait un monument sans croix. Le 12 avril 1921, le maire, M.Barrat, demande une modification du contrat par l'ajout d' "un médaillon en bronze d'art véritable par Léandre coûtant 800 F pose comprise", et de chaînes pour entourer le monument en reliant ainsi les bornes.

Inauguration du monument aux mort le 24 Juillet 1921.

Le monument est posé le lundi 11 juillet 1921 et inauguré le 24. Les pièces qui composent le monument sont expédiées par chemin de fer le vendredi et réceptionnées u train de 11 heures le lundi. La commune doit mettre à la disposition du marbrier une voiture fourragère la plus large possible et dont on puisse ôter les côtés, afin d'y poser un pierre d'1,20m de long, et deux autres voitures fourragères avec côtés. Les trois voitures doivent être attelées de deux chevaux, et un quatrième d'un cheval pour le transprt du matériel nécessaire à l'élévation du monument. L'ensemble pèse 5000 kg.

Aujourd'hui.

Pour l'inauguration du monument d'Alquines, joue la Fanfare "La lyre de Lumbres"; défilent les enfants des écoles, les soldats, familles et enfants portant costumes, drapeaux ou couronnes..., un cortège mené par les autorités civiles et religieuses de l'arrondissement de Saint-Omer.

Inauguration du monument aux morts le 24 juillet 1921 à Alquines.
Auguste Delengaigne, le 24 juillet 1921, lors de l'inauguration du monument aux morts d'Alquines.
Au milieu, Antoinette Dandre, couturière à Alquines.


Liste des noms inscrits aujourd'hui au monument aux morts :

1870-1871 :

Joseph LELONG

Léon LELONG

Louis TREULIER

Philippe PRUVOST

1914 :

CAPELLE Alexandre (CAPELLE Alexandre-Joseph-Octave. Né le 4 avril 1890 à Alquines. Soldat de 2ème classe au 8e régiment d'infanterie. Matricule 1196, recrutement de Saint-Omer. Mort pour la France le 21 septembre 1914 à la Ville-aux-Bois (Aisne), tué à l'ennemi)

CLABAUT Abel

COQUEREL Léon (COQUEREL Clément-Joseph-Léon. Né le 13 juillet 1893 à Alquines. Soldat de 2ème classe au 161e régiment d'infanterie. Matricule 636, recrutement de Saint-Omer. Mort pour la France le 22 août 1914 (Meurthe-et-Moselle), tué à l'ennemi

DUCROCQ Louis (DUCROCQ Louis-Emile. Né le 15 avril 1890 à Seninghem. Soldat de 2ème classe au 1er régiment de Zouaves. Matricule 1071, recrutement de Saint-Omer. Mort pour la France le 22 août 1914 à Châtelain (Belgique), disparu au combat)

LOUVET Martial

ROUSSEL Alfred

VASSEUR Alfred

1915 :

BAUDE Chéri (BAUDE Chéri-Auguste-Joseph. Né le 11 février 1889 à Alquines. Soldat de 2ème classe au 33e régiment d'infanterie. Matricule 994, recrutement de Saint-Omer. Mort pour la France le 5 mai 1915 au bois d'Ailly (Meuse), tué à l'ennemi)

COQUEREL Nazaire

CUCHEVAL Hilaire (S'agit-il de CUCHEVAL Hilaire-Joseph. Né le 1er mai 1874 à Journy. Soldat de 2ème classe au 7e régiment d'infanterie territorial. Matricule 2531, recrutement de Saint-Omer. Mort pour la France le 19 février 1915 à l'hôpital mixte de Bergerac (Dordogne), des suites de ses blessures)

CUCHEVAL Georges (CUCHEVAL Georges-Jules-Joseph. Né le 8 mars 1890 à Alquines. Soldat de 2ème classe au 54e régiment d'infanterie. Matricule 218, recrutement de Saint-Omer. Mort pour la France le 26 septembre 1915 à Souain (Marne), tué à l'ennemi)

EVRARD Victor (EVRARD Victor-Louis-Joseph. Né le 23 mars 1886 à Alquines. Soldat de 2ème classe au 128e régiment d'infanterie. Matricule 1604, recrutement de Saint-Omer. Mort pour la France le 6 octobre 1915 (Marne), tué à l'ennemi)

FOUBLE Léon (FOUBLE Léon-Henri-Joseph. Né le 20 septembre 1889 ? à Alquines. Mort pour la France le 3 octobre 1915, des suites de maladie contractée en service)

FOUBLE Louis (FOUBLE Louis-Henri-Alfred. Né le 15 décembre 1882 à Alquines. Soldat de 2ème classe au 291e régiment d'infanterie territorial. Matricule 3409, recrutement de Saint-Omer. Mort pour la France le21 octobre 1915 à Epernay (Marne), tué à l'ennemi)

LENGLET Louis (LENGLET Louis-Victor-Léon. Né le 25 juin 1880 ? à Alquines. Soldat de 2ème classe au 153e ? régiment d'infanterie. Mort pour la France le 10 mars 1916 (Meuse), tué à l'ennemi) [la fiche des morts pour la France de Mémoire des hommes indique bien une mort en 1916]

PIGNARD Richard (PIGNARD Paul-Albert-Richard. Né le 3 avril 1886 à Alquines. Soldat de 2ème classe au 201e régiment d'infanterie. Matricule 1512, recrutement de Saint-Omer. Mort pour la France le 20 mars 1916 à l'hôpital d'Aix-les-Bains, des suites de blessures)

ROUSSEL Joseph (ROUSSEL Joseph. Né le 14 juillet 1891 à Arquin ( ? S'agit-il d'Alquines ?). Soldat de 2ème classe au 3e régiment de Zouaves. Matricule 382, recrutement de Saint-Omer. Mort pour la France le 6 octobre 1915 à Souain( Marne), tué à l'ennemi)

SAUVAGE Alfred (SAUVAGE Alfred-Louis-Joseph. Né le 14 mai 1881 ? à Quercamps. Soldat de 2ème classe au 285e régiment d'infanterie. Matricule 3163, recrutement de Saint-Omer. Mort pour la France le 16 juin 1915 à Angres (Pas-de-Calais), disparu)

1916 :

BILLORAY Raymond (S'agit-il de BILLORAY Raymond-Joseph-Jules. Né le 19 janvier 1896 à Bonningues-lès-Ardres. Soldat de 2ème classe au 233e ? régiment d'infanterie. Matricule 380, recrutement de Saint-Omer. Mort pour la France le 4 septembre 1916 à Lihons (Somme), tué à l'ennemi)

BOCQUEST Arthur

BOUTIN Gaston (BOUTIN Gaston-Joseph-Abel. Né le 22 mai 1884 à Alquines. Soldat de 2ème classe au 1er régiment d'infanterie. Matricule 2170 ?, recrutement de Saint-Omer. Mort pour la France le 26 septembre 1916 (Somme), des suites de blessures de guerre)

COURBOT Georges (COURBOT Gaston Georges Joseph. Né le 28 août 1892 à Alquines. Soldat de 2ème classe au 208e régiment d'infanterie. Matricule 370, recrutement de Saint-Omer. Mort pour la France le 2 juillet 1916 (Somme), tué à l'ennemi)

DESCAMPS Ernest

DULHU Alphonse

DUFOUR Eugène (DUFOUR Eugène-Désiré. Né le 17 septembre 1895 à Haut-Loquin. Soldat de 2ème classe au 67e régiment d'infanterie. Matricule 236, recrutement de Saint-Omer. Mort pour la France le 17 juin 1916 (Meuse), tué à l'ennemi)

DUFOUR Gustave (DUFOUR Alfred-Louis-Gustave. Né le 14 novembre 1893 à Haut-Loquin. Soldat de 2ème classe au 166e régiment d'infanterie. Matricule 742, recrutement de Saint-Omer. Mort pour la France le 3 mars 1916 aux Eparges (Meuse), tué à l'ennemi)

EVRARD Elie (EVRARD Elie-Joseph-Alfred. Né le 25 novembre 1892 à Alquines. Soldat de 2ème classe au 151e régiment d'infanterie. Matricule 338, recrutement de Saint-Omer. Mort pour la France le 4 août 1915 (Meurthe-et-Moselle), tué à l'ennemi)

EVRARD Jules (EVRARD Jules-Joseph-Clément. Né le 22 février 1887 à Alquines. Soldat de 2ème classe au 201e régiment d'infanterie. Matricule 424, recrutement de Saint-Omer. Mort pour la France le 22 mars 1916 (Marne), des suites de maladie contractée aux armées)

FICHAUX Henri (Né le 5 septembre 1895 à Douvrin ?. Soldat de 2ème classe au 126e régiment d'infanterie. Matricule 248, recrutement de Saint-Omer. Mort pour la France le 26 avril 1916 (Meuse), tué à l'ennemi)

HAVART Joseph

MAGNIEZ Auguste (MAGNIEZ Auguste-Joseph. Né le 1er janvier 1893 à Vendin-le-Vieil. Soldat de 2ème classe au 50e régiment d'infanterie. Mort pour la France le 4 mars 1916 à l'ambulance 4/21 d'Haute-Avesnes (Pas-de-Calais), des suites de blessures de guerre)

MAHIEU Gustave (MAHIEU Gustave-Florimond-Joseph. Né le 21 octobre 1895 à Alquines. Soldat de 2ème classe au 127e régiment d'infanterie. Matricule 289, recrutement de Saint-Omer. Mort pour la France le 10 mars 1916 (Meuse), tué à l'ennemi)

1917 :

CUCHEVAL Amédée (CUCHEVAL Léon-Joseph-Amédée. Né le 11 novembre 1879 à Alquines. Soldat de 2ème classe au 273e régiment d'infanterie. Matricule 3024, recrutement de Saint-Omer. Mort pour la France le 31 mars 1917 à Craonnelle (Aisne), tué à l'ennemi)

DELENGAIGNE Eugène (DELENGAIGNE Eugène-François-Joseph. Né le 13 décembre 1878 à Alquines. Soldat de 2ème classe au 220e régiment d'infanterie. Matricule 1168 ?, recrutement de Saint-Omer. Mort pour la France le 2 mars 1917 (Meurthe-et-Moselle), des suites de maladie contractée en service)

1918 :

ALEXANDRE Nestor (ALEXANDRE Nestor-Henri-Louis. Né le 23 mars 1895 à Alquines. Soldat de 2ème classe au 50e régiment d'infanterie. Matricule 186, recrutement de Saint-Omer. Mort pour la France le 30 août 1918 à l'hôpital mixte de Périgueux, des suites de maladie)

MESMACQUE Joseph (MESMACQUE Florentin-Joseph. Né le 15 février 1885 à Alquines. Soldat de 2ème classe au 165e régiment d'infanterie. Matricule 196, recrutement de Saint-Omer. Mort pour la France le 22 novembre 1918 (Allemagne), décédé de maladie en captivité)

1919 :

EVRARD Octave

1920 :

DUCROCQ Léon

1923 :

LEBRIER Alphonse

1942 :

DOYER Michel

1944 :

ROCOURT Gaston

1951 :

DELENGAIGNE Auguste