HISTOIRE



AVANT L'AN MIL

AVANT L'AN MIL :

Un cimetière mérovingien

(Arch. dép. PddC, 3P 024/9, plan cadastral 1825-1840)

Aux Dolincamps, à Alquines, des tombes ont été jadis retrouvées ... sans qu'on en sache beaucoup plus. Ce toponyme de forme picarde, les "champs dolents", "champs de souffrance" est-il signe d'une terre dure à travailler, ou l'emplacement d'un cimetière ? En de nombreux lieux désignés ainsi en France, on a retrouvé des tombes des sarcophages, datés généralement du Haut-Moyen-âge. Tel est le cas à Allenjoie (Doubs), Brisastre et Cagnoncles (Nord), Saint-Vincent-sur-Graon (Vendée), Cuvilly, Pierrefite-en-Beauvaisis, Luchy, Boury-en-Vexin (Oise). À souligner que Stéphane Gendron estime que les tombes et cimetière sont des marqueurs de routes anciennes, romaines ou haut-médiévales. Qu'en est-il vraiment pour Alquines, où ke lieu-dit marque une structure parcellaire particulière ?