Anciens combattants

Le devoir de mémoire est une des obligations que se doivent de respecter les Anciens Combattants, chaque année aux dates anniversaires des événements qui ont marqué un retour vers la paix.

Actualités Anciens combattants

Le

Information année 2020

L'amicale des Anciens combattants a maintenu les cérémonies du 8 mai et du 11 novembre en tout petit comité, régle sanitaires obligent.

Le

Cérémonie du 11 novembre 2020

La pandémie de coronavirus a perturbé l'agenda des commémorations de l'Armistice du 11 novembre 2020. Elles ont été marquées par le centenaire de l'inhumation du Soldat inconnu sous l'Arc de Triomphe et par l'entrée au Panthéon de l'écrivain Maurice Genevoix.

A 11 heures, à l'heure à laquelle les combats ont été suspendus en 1918, les cloches ont sonné dans le village. Le dépôt de gerbe aux monuments aux morts, organisé par l'association des anciens combattants et la municipalité, s'est déroulé dans un format restreint : une dizaine de personnes (la Présidente de l'association et quelques membres, le porte-dapeau, le maire et les adjoints dans le respect des mesures de distanciation. On a regretté la présence habituelle des parents, celle des enfants et de leurs enseignants symbolisant si bien le devoir de mémoire.

Que s'est-il passé le 11 novembre 1918 ?

Après le recul allemand pendant l'été est mis fin au conflit qui aura fait 8,5 millions de morts. Ce 11 novembre à 5 heures du matin est signé l'armistice dans le wagon de commandement du maréchal Foch. A 11 heures les combats cessent sur le front.

Le

Cérémonie du 11 novembre 2019

Les Alquinois ont été nombreux malgré les conditions climatiques.

Les enfants accompagnés par leurs parents et les enseignants, les membres de l'association des anciens combattants et veuves accompagnés par leur nouveau porte drapeau M Billoray et de nombreux citoyens ont assuré le devoir de mémoire. C'était il y a un siècle, un an après la fin des combats de la grande guerre, le 11 novembre 1919 fut le premier de la paix retrouvée. Après le tonnerre on retrouve le silence...les poilus retrouvent leurs villages, leurs familles et découvrent le désastre.

Kylian lit le message de l'UFAC qui rappelle l'historique du conflit

Après l'appel aux morts les enfants chantent la Marseillaise et on dépose une gerbe et des fleurs au pied du monument, M le maire rappelle deux monuments de mémoire l'anneau de Lorette où sont gravés par ordre alphabétique les noms des 700 000 morts de toutes nationalités tombés dans le nord pas de calais.

Le monument inauguré par le Président de la République honorant les français tombés au cours des opérations extérieures M le maire insiste sur la présence des anciens combattants et veuves du conflit algérien appelé pudiquement opération de maintien de l'ordre mais au cours de cette guerre 27 000 jeunes appelés sont tombés.

Alors faisons confiance en l'avenir de notre Patrie dans la stabilité, le respect de tous dans la liberté, l'égalité, la fraternité et la laïcité (le respect de toutes les convictions religieuses, sociales, pilosophiques dans la sphère privée et l'expression de la citoyenneté dans la sphère publique).

Tout le monde a ensuite été convié par Mme la Présidente à un verre de l'amitié servi dans la mairie.

Le

Le nouveau bureau pour 2019

Retour en image sur l'assemblé générale des Anciens Combattants qui s'est déroulée il y a quelques semaines.

Changement de bureau :

  • Présidente : Mme Boulanger
  • Secrétaire : Mr Théron
  • Trésorière : Mme Wintrebert
Le

Cérémonie du 11 novembre 2018

Beaucoup d'affluence le 11 novembre ; beaucoup d'enfants portant des bouquets.

La mort n'est pas la disparition physique mais quand on passe dans l'oubli...alors il faut en toutes circonstances perpétrer le devoir de mémoire.

Au cours de l'année 1918 le moral des armées devient difficile...700 exécutions de soldats qu'on envoie en assauts successifs qui font des centaines et milliers de morts et blessés sans gagner 1 m de terrain. Chez nous M.Debacker historien relate l'installation au buisson du dernier aérodrome audomarois qui accueille les plus performants bombardiers de l'époque pouvant emmener plusieurs tonnes de bombes. En Allemagne des régiments se rebellent.

Et pourtant après la débacle éclair de 1870 (perte de l'Alsace Lorraine,1600 tonnes d'or à rembourser à l'Allemagne et Empereur dans la galerie des glaces à Versailles) l'envie de revanche est terrible... Dans les écoles les enfants défilent en habit militaire et fusil en bois et s'exercent au tir au fusil à partir de 14 ans....ils avaient entre 20 et 35 ans en 1914 et partaient pour « Berlin la fleur au fusil »

Les centaines de lettres de correspondance entre soldats et familles sont émouvantes car elles montrent les conditions réelles des fronts et l'angoisse des familles qu'ont éprouvée les appelés de la guerre d'Algérie ainsi que les combattants actuels d'opérations extérieures.

« Dis papa rapporte-moi un casque de boche quand tu reviendras … » « tu sais petit.... réfléchis bien.... peut être que les petits allemands demandent la même chose et imagine que ce casque français ramené soit celui du tien de papa »

Alors en ces temps troublés que nous vivons...où semble-t'il rien ne va plus, où il faut toujours trouver des coupables dès qu'il nous paraît manquer de quoi que ce soit, où l'individualisme, le repli de soi et les incivilités font la loi avec en arrière plan la crise économique ; en ces temps où les extrémismes le racisme renaissent faisant revivre des temps douloureux de notre histoire, alors en ce centenaire du 11 novembre 18 donnons toute sa valeur au rapprochement Franco-Allemand qui nous a assuré la paix en Europe depuis 70 ans .

Monsieur Macron et Madame Merckel ont remplacé l'ancienne plaque de Rethonde très guerrière par une neuve, symbole de réconciliation au service de l'Europe et de la paix. Rappelons-nous aussi l'anneau de mémoire de ND de Lorette où 579 000 noms de soldats des deux camps tombés pendant la guerre sont mêlés par ordre alphabétique, symbole extraordinaire de respect et solidarité des peuples qui nous invitent à la vigilance et à l'espérance.

Le

Les anciens combattants disent non à la dissolution

Elle n'a finalement pas eu lieu la dissolution de notre association d'Anciens Combattants d'Alquines, Haut Loquin et Journy dont l'assemblée générale s'est tenue salle de la mairie d'Alquines en présence de Messieurs les Maires Allouchery d'Alquines, Mme Lassalle de Journy et Croquelois de Haut Loquin, et de Monsieur Augustin Carré président d'arrondissement.

En effet, après la démission de Monsieur Alban Lecat, nommé président d'honneur, que nous remercions vivement pour son implication sans faille au service de notre comité pendant 13 ans une période d'incertitude a prévalu.

Cependant, la vacance de la présidence ainsi créée a pu être résorbée grâce à la bonne volonté de Mesdames Boulanger Marie-Annick. Madame Roussel Marie-Louise a été nommée au poste de trésorière, précédemment tenu par la nouvelle présidente, M Theron assure encore le poste de secrétaire.

Nous leur sommes très reconnaissants de leur initiative qui permet à notre association de perdurer aussi longtemps que faire se pourra.

Les comptes-rendus, moral et financier ont fait par ailleurs apparaître notamment la stabilité de nos effectifs et le bilan positif des commémorations du centenaire de la Grande Guerre.

Encore une fois, bravo Mesdames !

Le

Cérémonie du 11 Novembre 2016

Les enfants encadrés par les enseignants ont chanté la Marseillaise.

Sarah a lu le message de l'association des anciens Combattants.

Mr le Marie a remercié le nombreux public rappelé le devoir de mémoire et l'hommage nécessaire à tous ceux qui ont laissé leur vie pour défendre nos libertés et nos valeurs ainsi que la nécessité de transmettre ce message à tous les jeunes.

À l'initiative de l'association des Anciens Combattants d'Alquines, le monument a été pavoisé de 47 drapeaux rappelant les 47 Alquinois décédés au cours de tous les combats.

La sono était traditionnellement assurée par Luc.

Le Président Alban Lecat a enfin convié tout le monde au pot de l'amitié.

Le

Cérémonie du 11 Novembre 2015

Extrait du secrétaire d'état chargé des anciens combattants et de la mémoire :

« Tous les morts pour la France , hier dans la grande guerre, dans la seconde guerre mondiale, dans les guerres de décolonisation et aujourd'hui dans les opérations extérieures sont désormais réunis dans le souvenir et l'hommage de la nation ;

Ne pas les oublier et transmettre aujourd'hui le message mémoriel aux jeunes générations est notre devoir et relève de notre responsabilité collective.

1° et 2° guerres mondiales 11 nov 8 mai sont célébrées

L'expression « guerre de décolonisation »doit résonner chez tous ceux d'entre vous ont vécu la guerre d'Algérie (longtemps pudiquement opération de maintien d'ordre)

Il en est de même pour ceux aujourd'hui engagés sur les théatres extérieurs

Il est légitime que tous ces combattants prennent place dans cette douloureuse continuité des victimes que nous célébrons aujourd'hui.

Célébrer le 11 novembre, fêter l'Armistice de 1918, c'est, (faut-il le rappeler encore 95 ans après), d'abord commémorer la fin d'un conflit qui fût au début du siècle dernier le plus terrible et le plus meurtrier de l'Histoire du Monde : 40 millions de victimes civiles et militaires, 19 millions de morts, 21 millions de blessés, 27% des jeunes français de 18 à 27 ans décimés, des milliers d'autres victimes civiles et militaires en marge des combats.

Au delà de ces chiffres et de la guerre évènementielle il m'est apparu important de recréer notre perception de l'histoire à travers des lettres de gens.. petit garçon de 12 ans qui veut rassurer son papa dans les tranchées

« Papa , ne t'en fait pas pour nous. Je m' occupe bien de mes frères et soeurs , de la ferme aussi. À l' école , j'ai reçu des bons points pour mon patriotisme , j'espère que tu es fier de moi. Reviens - nous vite. »

Lettres émues du papa qui décrit de façon très subtile les tranchées les combats les morts les blessés et qui pour rassurer leur promet d'être très prudent

Et puis les terribles attentes durant des semaines de nouvelles qui n'arrivent plus

Et un jour celle officielle qui annonce l'irréparable

Il nous appartient d'entretenir le souvenir de toutes ces victimes et de leurs familles dont les vies se sont brisées.

Il nous appartient d'aller plus loin, d'associer le souvenir des victimes et la connaissance des causes, les circonstances et les conséquences de cette guerre... c'est un devoir pour la mémoire et donc pour l'Avenir de nos enfants.

Il n'est plus nécessaire d'expliciter en quoi la connaissance du mécanisme diabolique qui a mené de conflits nationalistes locaux dans les Blakans à un conflit mondial est vitale pour comprendre notre temps présent. Il est peut être encore nécessaire d'expliquer en quoi la compréhension des déviations qui menèrent du patriotisme à sa caricature nationaliste peut éviter à notre temps de nouveaux et terribles drames.

Oui, c'est aujourd'hui en nous battant pour la Paix que nous sommes fidèles à la mémoire de ceux dont les noms sont gravés dans notre souvenir national.

Dans un monde où de nouveaux dangers sont apparus Jean Jaurès est toujours d'actualité «l'humanité est maudite si, pour faire preuve de courage, elle est condamnée à tuer éternellement. »

Vive la France !
Vive notre République liberté égalité fraternité laïcité
Vive l'Europe ! Et Vive la Paix !

Le

Organisation du 11 novembre 2014

96ème Commémoration Armistice Guerre 1914-1918

La cérémonie commémorative du 11 Novembre à eu lieu à 11h pour ALQUINES, 11h15 pour HAUT-LOQUIN, 11h15 pour JOURNY. La présence des enfants qui pourront, si c'est possible, déposer un petit bouquet au pied du Monument aux Morts, serait la bienvenue.

Création :
1968


Président :
Marie-Annick BOULANGER

Secrétaire :
Paul THERON

Trésorière :
Yvette WINTREBERT


Membres du bureau :
4

Nombre d'adhérents :
34

Cotisation :
16€, 8€ pour les veuves


Téléphone :
0321399556